Comment faire un plan de communication en tant qu’auteur / autrice ?

by Marièke

En tant qu’auteur ou autrice autoédité(e) ou hybride, communiquer est devenu essentiel. Communiquer permet de vous faire connaître auprès d’un nouveau lectorat mais aussi de fidéliser votre lectorat existant. De façon plus terre à terre, communiquer permet de vendre plus de romans et, ainsi, peut-être, de vivre de votre plume. Dans ce cadre, il est nécessaire de faire un plan de communication pour avoir une vision globale de sa communication et intervenir au bon moment, dans les bons termes, auprès des bonnes personnes. Mais comment s’y prendre ? Comment faire un plan de communication en tant qu’auteur ou autrice ? Dans cet article, je vous donne les 9 étapes pour faire un plan de communication pour votre activité d’auteur(ice).

☀️ Pourquoi cette thématique ? En parallèle de ce blog à destination des auteurs et des autrices débutant(e)s et confirmé(e)s, j’ai créé en 2017 ma propre agence de communication, Haut lieu studio. Spécialisée dans la création et l’accompagnement de lieux porteurs de sens, je travaille notamment la communication de mes clients, sur le web et en physique. Il m’a semblé intéressant de vous partager ici des astuces et solutions que je mets en place pour mes clients au quotidien.

✢ ✢ ✢

Mmm… C’est quoi un plan de communication ?

Avant de commencer, revenons en quelques mots sur le plan de communication, ce qu’il contient et les raisons pour lesquelles il est intéressant de faire un plan de communication en tant qu’auteur ou autrice.

Le plan de communication

Le plan de communication est un outil de communication visant à avoir une vision claire et détaillée des actions de communication à venir. Généralement, il se présente sous la forme d’un tableau et/ou d’un calendrier qui dépeint, pour chaque date, les contenus qui vont être déployés. Plus encore, il précise les objectifs et les personnes visées par le message.

Les éléments du plan de communication

Généralement, le plan de communication inclut :

  • date de publication
  • titre de la publication
  • contenu de la publication : visuels, textes et métadonnées (les hashtags, le texte alt…)
  • objectif de la publication : que cherchez-vous à vendre / à transmettre à travers cette publication ? Pourquoi l’avez-vous inclus dans votre plan de communication ?
  • thème de la publication : ce point est particulièrement important si vous souhaitez mettre en exergue différentes valeurs et différents sujets dans votre communication.
  • public de la publication : ce point est particulièrement important si vous avez plusieurs cibles. Si vous écrivez de la romance et de l’horreur, vous ne vous adresserez pas forcément de la même façon à votre audience…
  • personne chargée de la publication : ce point est uniquement valable dans le cas où vous n’êtes pas seul(e) à oeuvrer sur votre communication
  • statut de la publication : idée, en cours, programmée, publiée
  • média / réseau social / support

Et les statistiques ?

Un plan de communication, à la différence d’un plan marketing, ne comporte pas de notion de budget. Ceci étant dit, vous pouvez lui associer des notions d’efficacité et des chiffres si vous le souhaitez, notamment pour valider l’intérêt qu’a votre lectorat pour une thématique. Dans ce cas, vous pouvez totalement ajouter dans votre plan de communication une colonne Réception ou Statistiques, où vous noterez les résultats et les retours associés à votre publication.

Pourquoi faire un plan de communication ?

Faire un plan de communication en tant qu’auteur ou autrice est tout particulièrement intéressant pour différentes raisons :

  1. Avoir une vision globale de sa communication : communiquer ne sert pas à grand chose si ce n’est pas fait de façon organisée et consciente. Le message se doit d’être clair et à destination des bonnes personnes… Le plan de communication offre non seulement cette vision globale mais vous permet aussi de réfléchir en amont à ce que vous voulez partager et comment ;
  2. Avoir une assiduité dans sa communication : communiquer ne sert pas non plus à grand chose si vous n’êtes pas assidu(e). Poster une fois tous les 36 du mois n’est pas efficace. Vous ne serez pas entendu(e) et de ce fait, vous ne serez pas attendu(e). Le plan de communication, en vous donnant des deadlines, peut vous forcer à être plus assidu(e) dans votre communication ;
  3. Se sentir plus inspiré(e) sur sa communication : vous vous êtes peut-être déjà demandé QUOI DIRE ? Si vous avez un livre en vente (ou encore aucun), vous vous demandez SUR QUOI ÉCRIRE, QUE PARTAGER, POURQUOI, À QUI ? Toutes ces questions vous bloquent certainement et même si vous envisagez la communication comme quelque chose d’essentiel pour être lu(e), vous ne savez pas par quel bout attraper la communication. En vous offrant un cadre, le plan de communication peut vous permettre de vous sentir plus inspiré(e) dans votre communication ;
  4. Ne pas oublier de partager / être mieux organisé(e) : communiquer n’est pas forcément évident pour tout le monde. Si pour certain(e)s faire une storie racontant ce que vous faites est normal, pour d’autres, c’est de l’ordre de l’impensable / de l’oubliante. Pour ma part, j’oublie souvent de montrer ce que je fais !

Les 6 pièges au moment de faire son plan de communication

#1 Se rater de cible

Parmi les erreurs classiques au moment de communiquer en tant qu’auteur est de se concentrer sur les conseils pour les jeunes auteurs et autrices. Cette catégorie de contenus est particulièrement appréciée et à le mérite de générer de nombreux likes ❤️ sur les réseaux sociaux. Cependant, les auteurs et autrices ne sont pas forcément votre lectorat potentiel et communiquer auprès d’elleux n’est pas intéressant. Je vous ai proposé un article sur le sujet il y a quelques mois / années.

#2 Vouloir parler à tout le monde

En communication et en marketing, on a tendance à dire que parler à tout le monde, c’est parler à tout le monde. C’est d’autant plus vrai qu’une communication auprès de tout le monde est particulièrement difficile à tenir en termes de moyens : il faut avancer énormément d’argent pour pouvoir porter son message très largement.

En d’autres termes, la bonne pratique consiste à viser une audience précise avec des caractéristiques précises de façon à s’adresser plus facilement à elle.

#3 Vouloir en faire trop

En tant qu’auteur ou autrice, vous êtes souvent seul(e) à gérer votre communication. Plus encore, vous avez d’autres missions : écrire, pratiquer un job alimentaire, contacter des maisons d’édition et on en passe !

Le temps que vous consacrez à votre communication est de ce fait limité. Ma recommandation : ne pas abuser des contenus à créer pour éviter de vous sentir débordé(e) et d’abandonner rapidement. Mieux vaut la jouer soft et ajouter peu à peu des contenus que vouloir trop en faire tout de suite. La régularité et la qualité sont vos objectifs #1.

#4 Mettre tous ses oeufs dans le même panier

En communication, « Mettre tous ses oeufs dans le même panier » équivaut à ne communiquer et à ne miser que sur une seule plateforme (ne communiquer que sur Instagram, que sur Twitter…). Or cela est risqué ! En effet, ces supports ne dépendent pas que de vous… Instagram a beaucoup changé ces dernières années, tandis que Twitter pourrait bien devenir payant. Quant à Facebook, on imagine qu’il est mourrant depuis des années ! Autrement dit, ne diffuser ses contenus que sur une plateforme, c’est prendre le risque d’être frappé(e) de plein fouet par un changement d’algorithme, une fermeture ou encore une modification drastique du fonctionnement. Variez les plaisirs pour multiplier les portes d’arrivée vers votre travail –ainsi, si l’une d’entre elles ferme, vous aurez tout de même d’autres alternatives !

#5 Oublier d’analyser ses résultats

Communiquer c’est, toujours, étudier la réception que l’on fait de vos contenus. Plus encore qu’écrire et partager, il s’agit d’étudier les retours que vous recevez. Qui aime vos contenus ? Les personnes qui vous connaissent et qui sont abonnées ou des personnes qui ne vous connaissent pas encore ? Quels sont vos contenus les plus appréciés, les plus lus, les plus regardés ? Quels sont ceux qui ne fonctionnent pas ? Pourquoi ? Quels sont les retours que vous recevez –si vous en recevez ? Il est essentiel d’analyser ces éléments, par le biais des KPI (en français, les Indicateurs clés de performance) des statistiques. Nous en reparlons un peu plus bas ! 

#6 Refuser de déléguer

Le plan de communication n’est pas une solution miracle. Le créer et le déployer prend du temps et une adaptation constante à votre cible et aux outils que vous utilisez. Si vous réalisez que vous ne vous en sortez pas, acceptez de déléguer. Il existe de plus en plus de professionnels de la communication qui pourront se charger pour vous de votre communication : faites appel à elleux ! Chaque mois, iels imagineront votre communication et créeront les messages cohérents avec votre cible tout en gérant la mise en ligne–le tout après votre validation et vous allégeant d’un poids certain. Bien entendu, ce type de prestation coûte de l’argent : faites le point sur vos envies et vos ambitions afin de budgétiser le recours à un(e) pro !

Etape #1 : Connaître sa cible, ses enjeux et ses moyens

Avant d’imaginer son plan de communication et à placer des contenus dans un calendrier, commençons par le commencement : faire un GROS point sur vous, votre activité, votre cible, vos enjeux et le pourquoi de ce plan de communication.

Les questions à vous poser en vrac

  • Qui êtes-vous ? Ok, c’est brutal. Plutôt que “Qui êtes-vous ?”, demandez-vous ce que vous souhaitez donner à montrer, ce que vous acceptez de montrer. Nous sommes toutes et tous différent(e)s quand il s’agit des réseaux sociaux et de la communication : qu’êtes-vous prêt(e) à partager ?
  • Pourquoi souhaitez-vous faire un plan de communication ? Quelles sont vos difficultés vis-à-vis de la communication aujourd’hui ? Quelles sont vos envies ?
  • Qui est votre cible ? À qui voulez-vous parler ? En marketing et en communication, on parle ici de persona. C’est un personnage fictif qui rassemble les attributs de votre cible (son âge, son genre, ses goûts, les réseaux qu’elle utilise, ses comportements d’achat). Il est possible que vous ayez plusieurs personas si vous écrivez dans plusieurs genres. Pour le tracer, n’hésitez pas à interroger votre lectorat ou des personnes appréciant des livres dans les genres que vous écrivez / publiez !
  • Que souhaitez vous vendre ? Quand souhaitez-vous le vendre ? Les sorties de vos romans à venir ainsi que les dates de vos événements doivent être présents dans votre plan de com’. Commencez dès à présent à les noter pour ne pas rater les moments importants de votre communication.
  • Quels sont les médias sociaux que vous maîtrisez ? Généralement, le but est de choisir de partager sur des réseaux utilisés par votre audience et que vous maîtrisez.
  • Combien de temps vous avez à votre disposition par semaine ? L’idéal, pour faire un plan de communication réaliste, est de ne pas vous surcharger. En fonction du temps dont vous disposez au quotidien pour votre communication, vous allez pouvoir mettre un certain nombre de contenus et d’actions en place–inutile de vouloir trop en faire !

Faire votre persona

Le persona est un outil marketing qui vous permet d’avoir une idée claire de votre cible. Cela correspond à un personnage fictif représentatif de votre cible / de la personne qui s’intéresse à vos textes et qui achète vos textes. Il est possible que vous ayez plusieurs personas, par exemple si vous écrivez plusieurs genres ou si votre audience a deux visages différents (jeunes adultes et femmes plus âgées pour la romance, par exemple).

Pour créer votre persona, deux étapes :

  • Choisir vos personas en fonction de vos écrits : vous pouvez interroger votre lectorat pour avoir une idée des différents profils de votre audience ;
  • Dresser votre / vos persona(s) : dans ce but, utilisez un document proche de la fiche personnage. Voici un exemple pour votre activité d’auteur / autrice. N’hésitez pas à le télécharger pour l’utiliser.

Un début de réponse

Pour vous aider à prendre vos décisions, voici un modèle de réflexion. Il est transposable à votre situation et à votre audience.

J’écris du contemporain. Certains de mes textes comportent des romances mais ces dernières ne sont pas forcément au centre de mes intrigues. Mes personnages principaux sont généralement des femmes de mon âge, une trentaine d’année.

Mon audience est composée de femmes entre 25 et 50 ans. Elles lisent sur liseuse ou sur papier. Elles sont sur Instagram et YouTube et se renseignent auprès des influenceuses littéraires pour réfléchir à leurs futurs achats. Elles recherchent du sens, des émotions et du divertissement dans ce qu’elles lisent.

De ce fait, je déploie ma communication :

  • Je suis proche de ma cible et j’oriente de ce fait ma communication sur moi. Je parle de moi, d’écriture, un peu de ma vie quotidienne. Je mets en avant ma personnalité — mes points forts sont mes engagements, mon regard bienveillant sur l’humanité et mes jeux de mots et d’onomatopées.
  • J’aborde des thématiques liées à mes romans et susceptibles d’intéresser mon lectorat, proches de ses préoccupations : féminisme / personnages de femmes fortes, santé animale, environnement,
  • Je communique sur un site d’autrice où je vends mes textes. Je touche de nouvelles personnes sur Instagram essentiellement. J’envisage de me remettre sur YouTube mais j’ai peu de temps pour cumuler ces activités. J’utilise ma newsletter pour fidéliser.
  • En 2012, j’ai ouvert un blog consacré à l’écriture. S’il n’a pas pour objectif premier de toucher mon lectorat, il me permet de me faire connaître auprès d’autres personnes. Régulièrement je communique sur mon activité d’autrice sur ce compte pour créer des ponts entre mon blog et mon site d’autrice.

Choisir les éléments qui vont rythmer votre communication et la motiver est essentiel avant de commencer à créer votre plan de com’. Une fois fait, on peut passer à la suite !

Etape #2 : Choisir son outil 🧰

La deuxième étape au moment de créer votre plan de communication consiste à sélectionner l’outil qui va vous mettre d’organiser votre plan.

Outre un calendrier / agenda papier, je peux vous suggérer trois outils numériques intéressants :

  • Un tableur classique, de type Excel. L’avantage est que l’outil est facile à prendre en main : il suffit de créer des colonnes et des lignes—c’est facilement maîtrisable. La limite est qu’il n’est pas facile de visualiser clairement ce que vous cherchez à voir dans un tableau de ce type. Plus encore, vous ne pourrez pas composer tous les contenus de votre plan de com’ dans votre tableur ;
  • L’application Trello. Composée de « cartes » à accrocher dans des colonnes, Trello permet une importante souplesse et une bonne visualisation. Depuis peu, le mode calendrier existe, de même que différentes possibilités pour écrire ses contenus dans les cartes.
  • L’application Notion. Application de prise de note particulièrement flexible, elle permet de générer différentes vues de vos informations (calendrier, tableau, to-fo list). C’est pour moi l’outil le plus complet pour un plan de communication mais c’est aussi celui qui demande le plus long temps de prise en main.

Si j’aime pour ma part beaucoup Notion, je ne peux que vous recommander de tester différents outils pour voir lequel vous convient le mieux. Nous sommes toutes et tous différents.

Etape #3 : Placer ses dates importantes

On entre désormais dans le cœur de notre plan de communication. Dans un premier temps, je ne peux que vous recommander de vous munir d’une feuille ou d’un calendrier papier pour y placer les premières informations.

Commencez par poser sur le papier vos dates importantes :

  • Dates de sortie, le cas échéant
  • Dates d’événements importants vous concernant : date d’un festival auquel vous participez, date d’un atelier d’écriture…

Vous avez besoin d’avoir ces événements en tête pour composer votre plan de communication.

Etape #4 : Faire le point sur les marronniers

Dans un second temps, toujours sur papier, placez les dates des « marronniers ».

En communication, on appelle « marronniers » les événements qui reviennent chaque année et qui sont importants pour votre communication :

  • Fêtes et vacances nationales : Nouvel an, Noël, Halloween 🎃… mettez tout ce qui correspond à votre communication et sur lequel vous avez envie de communiquer à travers votre communication*.
  • Journées mondiales et nationales liées à votre thématique : inutile de parler de l’ensemble des journées mondiales et nationales ! Mais mettre en avant celles qui touchent les thématiques de votre activité et de vos thématiques de roman sont importantes. Notez-les !
  • Événements nationaux et mondiaux liés à votre activité et à vos thématiques : JO, Coupes du monde sportives, festival et expositions, NaNoWriMo, InkTober… et j’en passe.

Ajoutez ces événements sur votre calendrier papier désormais, comme vos sorties et autres événements vous concernant. Vous devriez désormais avoir une bonne idée des temps forts de votre année.

*Communiquer avec votre marque / votre activité d’auteur / autrice peut signifier faire l’impasse sur certains sujets ou traiter certains sujets selon un angle particulier. Rappelez vous : la communication n’est autre que ce que vous voulez bien montrer.

Étape #5 : Choisir votre rythme et vos supports 💻

Désormais, choisissez :

  1. Sur quels supports vous allez communiquer
  2. À quel rythme vous aller communiquer

Difficile ici de choisir pour vous étant donné que je ne sais pas qui est votre cible, les connaissances que vous avez et le temps dont vous disposez. En effet, le choix des supports dépend de votre cible et de vos connaissances, tandis que le rythme dépend du temps dont vous disposez. 

Je ne peux que vous partager ce que je compte faire pour ma part pour vous aiguiller sur vos futures publications*.

MédiasBlog Mécanismes d’HistoiresBlog Marièke Poulat autrice
ObjectifsMe faire connaître dans le monde de l’écriture et partagerMe faire connaître en tant qu’autrice
Rythme du blog2 articles par mois1 article par mois
Média principal : Instagram1 post par semaine1 post par semaine
Newsletter0 news par mois1 news par mois
Ma propre présence en ligne pour 2024

* Les chiffres présentés au dessus correspondent à mon engagement avec moi-même en date du 4 novembre. Je préfère me fixer un objectif réduit pour pouvoir l’atteindre.

Une limite / astuce : diversifiez

Nous en parlions un peu plus haut : il est absolument essentiel de diversifier vos réseaux sociaux et plus largement vos portes d’entrées sur votre travail d’auteur(trice). En effet, vous n’êtes jamais à l’abri qu’un réseau social ferme ou change drastiquement ses règles !

Je ne peux ainsi que vous recommander : 

  1. D’avoir a minima deux réseaux sociaux forts (ou du moins, sur lesquels vous postez régulièrement)
  2. D’avoir une newsletter : l’avantage de la newsletter est que les adresses email sont le moyen le plus personnel, à notre époque, d’interpeler quelqu’un. Le fonctionnement des boites mail ne changera pas–il n’a pas changé ces trente dernières années. 
  3. De développer / faire développer votre propre site internet d’auteur(trice) : avoir un site à votre nom, même s’il n’est pas commercial et que vous vendez via votre Amazon, est essentiel pour avoir une place de premier choix sur Google à long terme. 

Étape #6 : Choisir vos sujets

De quoi allez vous parler au quotidien ? Comment allez-vous dispatcher vos messages selon vos différents réseaux sociaux ? C’est certainement la question qui vous tourmente le plus au moment de composer votre plan de communication ! 

Pour y parvenir, je vous propose de découvrir la méthode du camembert. Oui, un camembert comme le fromage et comme les différents schémas en forme de camembert.

La méthode du camembert pour sélectionner vos sujets

  1. Sélectionnez les sujets dont vous aller parler. C’est la partie la plus « compliquée » de cette méthode. Il s’agit ici de savoir ce qui fait votre différence et la différence de vos romans. 
    Voici quelques idées : 
    – À propos de vous (actualités, anecdotes…)
    – Livres publiés, à vendre
    – Projets en cours d’écriture
    – Thématiques favorites, en lien avec vos livres, ou non : sport, féminisme, etc.
    – Genres favoris, livres préférés… et ainsi de suite. 
  2. Déterminez les supports sur lesquels vous allez aborder ces sujets. Certains sujets peuvent être associés à plusieurs médias (c’est le cas par exemple pour les posts de vente et les posts qui vous présentent) tandis que d’autres sujets vont être plus spécifiquement liés à certains médias (la politique aura par exemple plus sa place sur Twitter).
  3. Pour chaque média, déterminez dans quel pourcentage vous souhaitez parler de ces sujets. Tout au début de votre activité et de l’élaboration de votre plan de communication, ce calcul est fait complètement au pif-o-mètre. Pas de panique ! C’est normal ! Vous affinerez avec le temps et selon la façon dont vos différents contenus sont reçus !
  4. En fonction du nombre de contenus que vous avez prévu de composer pour chaque média, déterminez désormais combien de contenus vous devrez écrire par sujet chaque semaine / mois. Vous ne le savez pas encore mais votre plan de communication est presque prêt… !

Étape #7 : Créer un contenu percutant 👊

Vous savez désormais plus ou moins ce que vous allez raconter et quand. Mais comment allez-vous le raconter ? Avec quel angle ? Pour quelles personnes ? Sous quelle forme ? C’est l’objet de ce point #6 que nous avons composé pour vous proposer une façon d’aborder votre plan de communication. 

Chaque item de votre plan de com’ se décompose comme suit : 

  • Date de publication
  • Idée de votre publication : l’idée principale portée par votre contenu (journée de l’écriture, Noël, mon avis sur l’écriture… et ainsi de suite !)
  • Média : votre contenu sera-t-il un post sur les réseaux sociaux ? Posté sur votre blog, dans votre newsletter ? 
  • Format : votre contenu sera-t-il un article, une vidéo, une photo…
  • Objectif de la publication : que cherchez-vous à vendre / à transmettre à travers cette publication ? Pourquoi l’avez-vous inclus dans votre plan de communication ?
  • Public de la publication : ce point est particulièrement important si vous avez plusieurs cibles. Si vous écrivez de la romance et de l’horreur, vous ne vous adresserez pas forcément de la même façon à votre audience…
  • Thème de la publication : à quel morceau de votre camembert correspond votre publication ?
  • Contenu de la publication : visuels, textes
  • Métadonnées (les hashtags, le texte alt…)
  • personne chargée de la publication : ce point est uniquement valable dans le cas où vous n’êtes pas seul(e) à oeuvrer sur votre communication
  • statut de la publication : idée, en cours, programmée, publiée

Cela vous surprendra certainement : l’item le plus important de cette liste n’est pas tant le contenu de votre publication, que l’objectif de votre publication. Pourquoi publiez-vous ce message ? Que cherchez-vous à transmettre ? Que cherchez-vous à obtenir ? Au tout début de votre pratique du plan de communication, c’est l’outil qui va vous servir le plus pour vous aider à envisager votre communication et à la rendre utile. C’est aussi l’outil qui va vous permettre de questionner vos contenus : remplissent-ils les objectifs que vous vous êtes fixés ? Pourquoi ? Comment ?

Étape #8 : Remplir votre plan de communication

Vous savez ce qu’est un plan de communication, vous avez réuni vos dates, vous savez ce que vous souhaitez vendre et comment vous allez le vendre. Bref, tout à l’air bien clair dans votre tête ! 

Il ne vous reste donc plus qu’à remplir votre plan de communication.

Munissez vous de l’outil désiré (un tableur, Notion, Trello ou encore une autre application) et lancez-vous !

Mon conseil ? N’écrivez pas tout d’un coup. 

D’une part, ce sera beaucoup, beaucoup, beaucoup de travail. 

D’autre part, il est possible que des événements, des rencontres et des opportunités modifie un poil votre plan de communication. Si vous avez un super retour d’un(e) bêta-lecteur(rice) vous aurez certainement envie de le partager rapidement par exemple !

Encore deux conseils pour vous aider

  1. Pour vous aider à trouver des idées pour votre communication, n’hésitez pas à penser en terme de mois thématiques : Horreur en Octobre pour Halloween, Romances de Noël en Novembre / Décembre, Rêves et résolutions pour Janvier… et ainsi de suite. C’est une bonne solution pour imaginer un plan de communication sur un an !
  2. Vous avez prévu de sortir un roman durant l’année qui arrive ? En plus ou en parallèle de votre plan de communication, développez un plan de lancement pour votre roman. Partez de la date de publication de votre roman et réfléchissez aux messages à faire en amont et en aval de cette dernière. Mettez le paquet sur cette nouvelle sortie mais n’oubliez pas de l’associer à vos autres romans en vente pour continuer à les vendre et fidéliser les personnes ayant apprécié votre nouveau roman.

Étape #9 : Établir un suivi statistique

Au moment de publier progressivement les éléments programmés dans votre plan de communication, il est possible que vous réalisiez que les choix que vous avez fait pour votre communication ne sont pas payants : les contenus ne plaisent pas, ne sont pas partagés, ne déclenchent ni abonnements, ni achats. Il vous faut changer de façon de partager ! La communication n’est rien d’autre qu’une adaptation permanente, à l’outil de partage et à votre audience ! Mais comment rester alerte sur l’efficacité de vos contenus ? Comment faire le tri entre un contenu qui échoue et un contenu qui ne plaît pas ?

Un dernier outil : KPI et statistiques 🧰

Pour connaître la réception de vos contenus parmi votre audience, il est essentiel de consulter vos statistiques. Au-delà des impressions (ce post marche, ce post ne marche pas), l’analyse de vos statistiques vous permettra de savoir dans quelle proportion vos bides sont des bides et vos réussites, des réussites. 

Commencez par vous fixer des points à observer. Ces derniers dépendent de vos objectifs :

  • Le nombre de « non abonnés » qui voient vos contenus : c’est une donnée importante sur Instagram. On parle aussi d' »impressions » sur d’autres supports : c’est le nombre de fois où votre contenu est vu.
  • Le nombre de followers : le nombre de personnes qui vous découvrent et qui décident de suivre vos contenus
  • Le nombre de likes et de commentaires : c’est une bonne façon de savoir si on a apprécié vos contenus. Généralement, les likes sont plus faciles à obtenir que les commentaires–et les commentaires sont plus engageants et plus valorisés par les réseaux sociaux (plus une publication obtient de commentaires plus elle est relayée). Arrangez-vous pour déclencher des réactions ! Posez des questions, proposez des sondages, optez pour des positions différentes de la norme ! Marquez votre différence !

Quels outils pour suivre ses statistiques ?

Une fois vos KPI fixés, il vous faudra les suivre de façon régulière dans un document pour étudier l’évolution de votre visibilité. Dans cet objectif, je vous recommande un simple tableau Excel (ou plus largement un tableur). L’avantage ? Il vous permettra d’avoir une vision claire sur vos stats et vous pourrez même tracer des graphiques à partir des chiffres récoltés si cela vous intéresse. Pour aller plus loin, n’hésitez pas à vous donner des objectifs chiffrés (nombre de visites, nombre de followers en fin d’année, et ainsi de suite !).

FAQ Comment faire un plan de communication ?

Vous avez encore des questions sur le plan de communication ? Ça se passe ici ! Nous répondons à vos dernières questions. N’hésitez pas à les poser en commentaires, nous étofferons cet article avec nos réponses !

Suis-je obligé(e) de mettre en place un plan de communication pour mon activité ? 

Non. Mais.

Faire un plan de communication n’a d’utilité que si vous cherchez à augmenter votre nombre de lecteurs et lectrices potentiel. Si vous vous en fichez et que vous vous éclatez seulement à écrire sans objectif de visibilité / notoriété / nombre de livre vendus, ne vous embêtez pas forcément avec cette question. Elle arrivera plus tard. Ou jamais. Et ce n’est pas grave–l’écriture reste un loisir pour beaucoup et ce n’est pas un problème. 

Je vous recommande le plan de communication si vous avez envie de rendre visible vos romans et votre activité d’auteur (d’autrice) mais que vous ne savez pas comment vous y prendre / comment y parvenir de façon efficace. Si vous vous escrimez depuis des années à communiquer sans effet, alors déployer un plan de communication est intéressant pour vous. 

Enfin, vous n’avez pas à tout faire tout(e) seul. En tant qu’auteur (autrice) autoédité(e) ou hybride, on a tendance à tout faire seul(e) : l’écriture, les corrections, la promotion, les présences sur les salons et ainsi de suite. Sauf que. Il est possible que la promotion et la communication ne soient ni votre fort ni de votre goût. Et c’est ok. Le plan de communication est un bon outil mais ce n’est pas non plus une réponse miracle : il vous faudra du temps pour le mettre en place et le mettre en oeuvre. Si vous ne le sentez pas, demandez de l’aide. Il existe de plus en plus d’acteurs et d’actrices de la communication (community manager et chargée de communication) capable de vous accompagner sur ces sujets. Contre une somme plus ou moins importante chaque mois, ils gèreront votre communication et vous déchargeront de ce poids avec efficacité et professionnalisme. Déléguer est parfois la meilleure solution.

Quelle est la différence entre un plan de com’ et un plan de marketing ?

La différence entre la communication et le marketing n’est qu’une question de chiffres, de ventes, d’euros sonnants et trébuchants. Autrement dit, la différence entre un plan de communication et un plan de marketing est le budget que vous accolez en face !

Par ailleurs, le plan de communication est souvent envisagé comme des ressources en interne (articles de blog, newsletters…) tandis que le plan de marketing va faire appel à des publicités, des posts sponsorisés, des articles de presse… bref, des actions qui vont pouvoir faire vendre votre livre !

Comment réussir la sortie d’un roman ?

Réussir la sortie d’un roman c’est réussir à créer une attente autour de ce dernier et à amener votre lectorat actuel et plus large à le découvrir. C’est dans ce but qu’on met un plan de marketing en place. Plusieurs actions peuvent être mises en place : 

  • Participer à un / plusieurs salon(s) du livre pour la sortie ;
  • Proposer votre livre à des influenceurs et influenceuses littéraires : généralement, il vous faudra envoyer le livre (au format papier ou numérique) et payer si vous désirez que l’avis paraisse à une date en particulier ;
  • Faire de la publicité sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram…) ;
  • Passer dans la presse locale ou régionale

Toutes ces actions peuvent être coûteuses, c’est pourquoi il est important de réfléchir l’intégralité de votre plan de marketing en avance en fonction des gains que vous envisagez et du nombre de livres que vous souhaitez imprimer. 

Quelle est la place du plan de com’ pour la sortie d’un roman ?

Le plan de com’ s’additionne au plan marketing, déployé pour la sortie de votre roman. Il supporte l’effort de promotion de votre roman sur le long terme et vous permet de le vendre ensuite au quotidien. Il a aussi l’avantage de faire grandir votre communauté et votre lectorat au quotidien ce qui vous permet de vous appuyer sur une communauté plus large le jour où vous souhaitez vendre votre roman.

Autrement dit, le plan de com’ se déploie sur le long terme tandis que le plan marketing est une action plus ponctuelle qui permet d’avoir un impact et de vendre. 

✢ ✢ ✢

Le plan de communication est un outil important pour déployer une communication plus efficace, plus parlante et plus cohérente. Il ne s’agit pas là d’une solution miracle. Il vous faudra du temps pour mettre en place votre plan de communication, le mettre en oeuvre, l’évaluer et le faire évoluer. J’espère que vous saurez découvrir et apprécier cet outil pour votre communication.

Je m'abonne à la newsletter !

Abonnez-vous à la newsletter et recevez des ressources gratuites pour avancer sur vos projets d'écriture. Toutes les informations sur cette page.

Je ne spamme pas ! Consultez mes engagements pour plus d’informations.

À lire sur le même thème

Leave a Comment